SESSD APF Orsay - Page 2

  • Un plaidoyer pour une MDPH dans laquelle puisse enfin souffler l'esprit de la loi de 2005

    272519931.jpgNous, professionnels et adhérents de l’Association des Paralysés des France de l’Essonne, souhaitons dénoncer par le présent document les conditions de fonctionnement de la Maison Départementale des Personnes Handicapées de notre département.

    Non, la MDPHE n’est pas la maison dont nous avons rêvé et pour laquelle nous nous sommes battus, non, les personnes handicapées ne sont pas des corps réduits à des pourcentages d’incapacité ; l’accueil, l’accompagnement, les aides financières, humaines, techniques, l’orientation professionnelle et l’hébergement sont un tout. Derrière chaque dossier, il y a une personne avec un passé, un présent et surtout un avenir à faire exister : pour cela il faut pour chacun un regard global sur la situation et des solutions individualisées.

    On sait que la MDPHE est une « grosse machine » et que la mise en route, le rodage, l’ajustement à de nouvelles pratiques et à de nouveaux outils informatiques demandent du temps, mais aujourd’hui, trois ans après cette mise en place, nous ne pouvons plus accepter un fonctionnement qui bafoue tous les principes du simple respect des droits des personnes les plus fragilisées ...

    Vous pouvez lire la suite du document en le téléchargeant ci-dessous.

    Il a été adressé à Philippe Grollemund, directeur de la MDPHE, Michel Berson, Président du Conseil Général de l'Essonne et Jérôme Guedj, Vice-Président en charge des Solidarités et de l'innovation sociale avec demande de rendez-vous à ce dernier.

    Le plaidoyer à télécharger : Playdoyer MDPHE APF91.pdf

  • Le groupe gymnastique au SESSD d'Orsay

    RAPPEL : Le S.E.S.S.D. est un Service d’Education et de Soins Spécialisés à Domicile qui soutient l’intégration des enfants de 0 à 20 ans dans tous les aspects de leur vie et assure leur rééducation en collaboration avec leur famille.

    Le mercredi est un jour particulier pour Bastien, Élodie, Fanny, Isaac, Maxime et Romain. (Ils ont entre 5 et 8 ans). Fanny, Bastien, Maxime et Romain arrivent au service, accompagnés de leurs parents pour participer à un groupe gymnastique.

    Ils retrouvent les professionnels qui encadrent ce groupe (Catherine, Sarah et Annette et montent dans le petit bus de la mairie conduit par Johan. Ce petit bus s’arrête aux Ulis pour prendre en charge Isaac, puis, direction Limours où Elodie et ses parents nous attendent déjà.

    Tous ces enfants sont accueillis par une animatrice sportive, Fabienne. Depuis l’année dernière, elle est la présidente du sporting-club de Limours. Elle remplace Madame Balagny, grand-mère d’un enfant pris en charge par le service et qui a beaucoup œuvré afin que le service puisse bénéficier des installations sportives, d’une animatrice et de la possibilité d’intégrer les enfants du service avec ceux inscrits au club. Les enfants de ce groupe ont, comme les autres, une carte de membre du club.

    Les objectifs de ce groupe sont multiples.

    - Constituer un groupe où chacun a sa place en favorisant les échanges ludiques et affectifs.

    - Favoriser la rencontre avec les autres enfants du service pour qu’ils se servent mutuellement de modèles.

    - Permettre à des enfants déficients moteurs d’expérimenter et d’éprouver leur corps en mouvement dans le plaisir.

    - Permettre à chacun de réaliser des expériences corporelles (motrices, sensorielles…), individuelles et de groupe qu’ils ne feraient ni en séance de rééducation individuelle ni à l’école, ni dans un club de leur quartier.

    Adhérer à un club sportif.

    Préparer, pour certains - qui sont motivés et qui ont des compétences motrices et psychiques suffisantes - une intégration individuelle dans leur club local qui pourrait être une source d’épanouissement.

    Les encadrants du service ont des professions différentes et complémentaires :

    - Une kinésithérapeute, Catherine Miserey
    - Une psychomotricienne, Sarah Nebati
    - Une éducatrice spécialisée, Annette Communie.

    L’animatrice sportive Fabienne Lambert connaît le service depuis plusieurs années. Trois réunions par an permettent de préparer le contenu des séances conformément aux besoins de chaque enfant.

    Le déroulement des séances se fait toujours sur le même modèle :

    1160149861.2.gifRéunion de cinq minutes dans le dojo pour se dire bonjour et se donner des nouvelles des uns et des autres afin que les enfants aient conscience d’appartenir à un groupe.
    Échauffement par des petits jeux toujours dans le dojo pour que les éventuelles chutes soient sans danger.
    Les enfants se rendent dans l’autre salle où ils participent avec un groupe d’enfants du club à la deuxième partie de leur cours (parcours avec dominante (sauts, suspensions…) et difficultés croissantes au fil de l’année.
    Les enfants écoutent une histoire qui clôt le cours des enfants du club. Cela leur permet de faire une petite pause.
    Les enfants du service effectuent la deuxième partie du parcours.
    La séance se termine par un moment de calme, sur un tapis très épais sur la mezzanine située dans la même salle.

    A la fin de ce programme chargé, les enfants retrouvent notre chauffeur pour revenir au service.
    En début d’année, les parents peuvent venir voir les installations et rencontrer les personnes qui encadrent.

    En fin de l’année, ils viennent tous à une matinée « portes ouvertes » pour soutenir leurs enfants. Cette année ils sont pour la plupart, très agréablement surpris de constater les progrès de leurs enfants : dans la réalisation des exercices autant que dans la confiance gagnée.

    Ce travail est le fruit d’un accueil chaleureux de la part de tout le personnel du sporting club. Il n’aurait pu se faire sans l’étroite collaboration des professionnels du service avec l’animatrice sportive. Celle-ci est toujours très attentive à toutes nos suggestions. Elle entretient des rapports individualisés avec chacun des enfants. Noël est ponctué par un cadeau spécialement choisi pour chaque enfant, et la fin de l’année par la remise d’une médaille d’une photo de groupe et d’un petit « apéritif » pris avec les parents.
    L’accueil des autres animatrices, Sandrine et Karelle est toujours chaleureux et favorise le passage entre le dojo et la participation au grand groupe.

    Depuis la création de ce groupe, une quinzaine d’enfants y ont participé.

    Trois de ces enfants ont intégré un club sportif, deux d’entre eux par l’intermédiaire d’un club handisport.

    De l’avis de tous, ce groupe est positif sur beaucoup de points ; et l’on remarque qu’il est possible grâce à la complémentarité des compétences de multiples partenariats.

    Annette COMMUNIE
    Catherine MISEREY
    Sarah NEBATI


    SESSD APF d'Orsay
    82 bis, rue de Paris
    91400 ORSAY
    tél. : 01 69 07 92 93 - Fax : 01 69 28 97 72
    sessd.orsay@apf.asso.fr