Un annuaire de santé inclusif pour favoriser l’accès aux soins

content.jpgPour éclairer les personnes en situation de handicap sur l’existence des lieux de soin accessibles, notre association a engagé une collaboration avec les acteurs publics afin de concevoir un annuaire en ligne recensant ces informations. Déployé au deuxième trimestre 2022, le projet est en phase d’expérimentation depuis deux ans en Ile-de-France et dans les Pays-de-Loire. Un lancement national a eu lieu le 13 janvier dernier.

Où trouver un cabinet, des locaux accessibles ? 

Un professionnel qui pratique la langue des signes ? Une table d’examen adaptée jusqu’à 200 kilos ? Sous l’impulsion du CAPFR des Pays de la Loire et du CAPFD du Grand Paris, des élus, adhérents et salariés se sont penché sur ces questions cruciales. Aujourd’hui, forte d’un réseau de 40 partenaires, l’équipe présente un annuaire qui référence l’ensemble des informations sur l’accessibilité, ou les difficultés d’accès, aux lieux et actes de soins de la médecine de ville. Du parking jusqu’à la prise en charge du patient, tout est pris en compte selon tous les types de handicap : moteur, sensoriel, psychique, mental, obésité…

Un annuaire intégré dans Santé.fr

« Le projet n’est pas de mettre en place un annuaire spécifique mais bien d’intégrer les informations concernant le niveau d’accessibilité des lieux de soins dans les annuaires existants, explique Pauline Leduc, Cheffe de projet régional politiques d’inclusion en Pays de la Loire. Ces données seront intégrées à l’annuaire du site Santé.fr, le site de référence de la santé porté par le Ministère des Solidarités et de la Santé. Elles seront également partagées avec d’autres plateformes, comme Accès libre, la plateforme gouvernementale des lieux accessibles ouverts à tous. » L’accessibilité devient ainsi un critère comme un autre au cœur des services publics d’information sur la santé.

Le questionnaire : clef de voute de l’outil

Sur les cinq départements des Pays de la Loire et les huit départements d’Ile-de-France, la phase d’expérimentation du recensement des informations s’est déployée en 2020 et 2021. Près de 1620 professionnels ont été ciblés - dentistes, kinésithérapeutes, généralistes et gynécologues... – afin que, via leurs identifiants, ils remplissent un questionnaire sur le degré d’accessibilité de leur cabinet. Ce questionnaire national unique a été défini par APF France handicap, en partenariat avec le Service public d'information en santé et 14 organisations-associations de patients à besoins spécifiques. Validé par le Ministère de la Santé, il intègre le questionnaire de la Délégation interministérielle pour l’Accessibilité (DMA) pour les Etablissements Recevant du Public (acceslibre.beta.gouv.fr).

Promouvoir la continuité du parcours de soins

Au fil de l’expérimentation, une attention particulière a été portée sur la clarté des informations transmises. Marc Vérove, représentant régional des Pays de la Loire, a été un des fers de lance de la diffusion du questionnaire sur la Loire Atlantique et les CAPFD des Pays de la Loire : « De porte en porte, de cabinets médicaux en Maison de santé, nous avons proposé notre appui à une centaine de praticiens pour les convaincre de remplir le questionnaire et passer en revue l’ensemble des informations. Le message était aussi de leur dire que ce questionnaire peut les éclairer sur les différentes pistes pour améliorer l’accueil de tous et être ainsi acteur d’une meilleure continuité du parcours de soins. »

Partenariats et praticiens : tous impliqués !

Reste à inciter les praticiens à renseigner en nombre le questionnaire sur le site. D’où l’importance des 40 partenaires - Conseils de l’Ordre, CPAM, MDPH, … -  pour les sensibiliser à diffuser l’information. A l’initiative d’APF France handicap, une visio-conférence le 13 janvier a lancé le dispositif : en présence de Pascale Ribes, près de 60 intervenants ont répondu à l’appel, parmi lesquels des représentants du Ministères, du Conseil de l’ordre, de la Sécurité sociale, de deux mutuelles ainsi que Pascal Jacob, initiateur de la Charte Romain Jacob pour l’amélioration de l’accès aux droits et aux soins des personnes vivant avec un handicap.

Au terme de cette expérimentation en Ile de France et Pays de la Loire, cet outil sera disponible nationalement sur www.sante.fr dans le courant du deuxième trimestre 2022. Tous les praticiens sur le territoire national pourront renseigner leurs données. L’équipe-projet, animée par Pauline Leduc, continuera à s’impliquer pendant deux ans pour que « chaque adhérent, usager, salarié s’empare du projet et contacte sa CPAM, les représentants des praticiens, les hôpitaux, mutuelles, associations pour présenter la démarche et inciter à la rejoindre sur www.sante.fr . »

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel