20/02/2016

URGENT !! APPEL A REPRÉSENTATION POUR DEFENDRE LES DROITS DES PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP

mdph__001930400_1317_21082013.jpgNotre délégation lance un « APPEL A REPRÉSENTATION » pour défendre les droits des personnes en situation de handicap à la CDA (Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées) à Évry.


En effet, l'APF n'est plus présente dans cette instance très importante. VOUS AUSSI vous pouvez prendre part aux décisions qui vous concernent !! Comment !!? En représentant l’APF dans cette instance pour faire « Bouger les lignes ». Alors N'hésitez surtout pas à vous renseigner et vous inscrire au :Tél : 01.60.78.06.63 OU par mail : lydie.mimis@apf91.org

logoanime.gif

Bien évidemment, vous ne serez pas livré à vous-même, l’APF mettra à votre disposition une formation pour que vous puissiez prendre les décisions appropriées pour la défense des droits des personnes handicapées.


Qu’est ce que la CDAPH (Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées) :


Instaurées par la loi de 11 février 2005 pour remplacer les Commissions techniques d'orientation et de reclassement professionnel (COTOREP) et les Commissions départementales d'éducation spéciale (CDES).


La CDAPH prend les décisions concernant les aides et les prestations dont peuvent bénéficier les personnes handicapées, indépendamment de la MDPH qui n'assure que son secrétariat.


Sa mission auprès des personnes dépendantes consiste à les orienter et à les aider, tant dans leur vie personnelle que professionnelle, notamment en les conseillant sur les divers établissements spécialisés, en leur apportant des aides financières et une reconnaissance adéquate à leur handicap.
Elle a 6 fonctions majeures en tout :


• Orienter les personnes handicapées et les suivre dans cette orientation personnelle et professionnelle
• Désigner les services et établissements spécialisés en fonction de l'âge et de la maladie du demandeur
• Attribuer les allocations d'éducation pour les enfants handicapés
• Attribuer la carte d'invalidité (CIN), et son complément lorsque c'est nécessaire
• Attribuer Les allocations et ses compensations aux adultes handicapés. (AAH et PCH)
• Attribuer la Reconnaissance Qualité Travailleur Handicapé. (RQTH)
En effet, les adultes ne peuvent pas être orientés et accompagnés de la même manière que les enfants. C'est pourquoi la CDAPH est composée de personnes directement touchées par le problème du handicap, en plus des nombreux spécialistes.


Des associations de parents d'élève y participent ainsi que des représentants des personnes handicapées et de leurs familles (ils sont choisis par des associations représentatives). On y trouve également des représentants du Conseil général, des services et des établissements publics de l'État (comme l'ARS), des organismes de protection sociale (comme la CAF), des organismes syndicales, et au moins un membre du conseil départemental consultatif des personnes handicapées.


En somme les Commissions des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées dispensent des conseils sur l'orientation et les prestations, son aide est autant administrative que financière.

Nous comptons sur votre mobilisation !!!

Pour une société ouverte à Tous !

10:05 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0)

12/09/2015

MDPH : poursuivre plus que jamais la Mobilisation !

 

L’APF appelle tous les citoyens à se mobiliser en signant la pétition en ligne sur

www.change.org/TouchePasAMaMDPH.

Nous vous invitions le 18 mars 2015 sur notre blog à une Mobilisation au sujet des MDPH, nous vous invitons à maintenir très fortement cette Mobilisation.


En effet, en juillet, la discussion du PL Adaptation de la Société au Vieillissement en commission des Affaires Sociales à l’Assemblée Nationale, malgré nos très nombreuses actions auprès de la
rapporteure et des députés, a entériné la rédaction actuelle de l’article 54 ter , qui se traduit dans les faits non à encadrer comme nous le demandions les MDA ( maisons de l’autonomie) mais un appel à créer des MDA partout sur le territoire !


Par ailleurs les remontées de terrain que nous sommes en train d’effectuer confirment bien ce que nous dénoncions : ce sont soit des MDA qui se créent, soit des projets de MDA en cours, soit des
créations de Directions de l’autonomie avec des intégrations du GIP MDPH etc. qui sont constatés.


Aussi, il est important de continuer et d’amplifier notre Mobilisation.
Nous vous invitons à continuer à contacter les nouveaux élus des conseils départementaux pour leur faire part de nos positions au sujet des politiques du handicap en général et de faire un focus particulier sur l’enjeu des MDPH.


En effet cet enjeu est aujourd’hui majeur. Dans le cadre de la mobilisation nationale de défense des MDPH et de l’appel à signer la pétition « Ne touche pas à Ma MDPH » nous allons bien sûr
continuer les actions nationales en cours :auditions auprès du gouvernement, auditions auprès des parlementaires, interpellations avec le Comité d’Entente (cf. courrier ci-joint) etc.


Mais c’est au niveau local, tant sur la question de l’indépendance du GIP MDPH que sur la question des « MDA » que les actions doivent également se mener.


Car c’est bien au sein des Conseils Départementaux ( ancien conseil général) que s’élaborent et se décident ces politiques.


Et c’est au sein des COMEX des MDPH que nous pouvons réagir, affirmer et défendre nos positions.


Et fort des 32 600 signataires qui appellent à défendre les GIP MDPH nous pouvons interpeller les nouveaux élus (et anciens élus en poste) pour leur demander de se positionner sur ces questions.

Au regard des enjeux cruciaux sur l’évolution des MDPH, il est important de poursuivre notre mobilisation et de continuer à relayer la pétition « Touche pas à ma MDPH » !

Nous sommes déjà à plus de 32 600 signatures en quelques mois mais il faut continuer à relayer cet appel.


Nous vous remercions très sincèrement pour votre investissement et vos retours qui nous ont permis de dresser un tableau exhaustif de ce qui se passe sur les territoires,

 

L’APF appelle tous les citoyens à se mobiliser en signant la pétition en ligne sur

www.change.org/TouchePasAMaMDPH.

15:36 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0)

18/03/2015

Menaces sur l’accès aux droits des personnes handicapées : sauvons leurs Maisons départementales !

Signez cette pétition, en cliquant sur l'image

 

 

VOUS POUVEZ TÉLÉCHARGER ÉGALEMENT LES DOCUMENTS SUIVANTS :

Positions APF :

1. sur les MDPH,


2. sur la PCH

 

MOBILISATION LORS DES ÉLECTIONS DÉPARTEMENTALES : l’APF demande aux candidats de s’engager pour la politique locale du handicap

Comment interpeller les candidats :
1. modèle de courrier,


2. charte d'engagement des candidats,


3. modèle de courrier après élections,


4. modèle de communiqué de presse

 

 

 

13/10/2014

Une loi vieillissement mal calibrée

mdph.jpgL’APF s’inquiète du devenir des MDPH. Le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement laisse présager leur transformation en maisons de l’autonomie.


Pour leur rentrée, les députés ont dû plancher sur le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement. Le texte, adopté en première lecture le 17 septembre par l’Assemblée nationale, ne prend malheureusement pas en compte les besoins spécifiques des personnes handicapées vieillissantes.

De plus, un amendement du gouvernement rend possible la transformation des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) en Maisons de l’autonomie (MDA), regroupant personnes âgées et personnes handicapées.

Pourtant, les réglementations et les dispositifs sont très différents, d’une population à l’autre :APA pour les premières. PCH pour les secondes, etc.


Des amendements proposés par l’APF :


L’APF a donc publié un communiqué pour faire part de ses inquiétudes quant à leur devenir : « Comment les MDPH, déjà en grande difficulté, pourront-elles absorber de nouvelles missions ? (…) S’oriente-t-on vers un système qui sacrifie les uns pour mettre en place des dispositifs pour les autres ? Au risque de proposer des dispositifs d’accès aux droits au rabais ? »


L’APF a également préparé une série d’amendements. Elle demande à ce que soit mis en œuvre le droit à compensation universelle sans barrières d’âge, prévu par la loi de 2005 ;

propose de réaffirmer le statut actuel – groupement d’intérêt public (GIP) – des MDPH et d’améliorer leur fonctionnement ; ou bien encore réclame la suppression de la barrière d’âge de 75 ans pour les personnes en situation de handicap éligibles à la PCH avant 60 ans mais qui ne font valoir leur droit qu’après leur 75e anniversaire.

11:18 Publié dans MDPH | Lien permanent | Commentaires (0)

23/09/2014

Projet de loi " vieillissement ": des débats intenses à l’Assemblée nationale

tous les handicaps.jpgRetour sur le projet de loi " vieillissement ", en effet, nous vous informions sur notre blog le 8 septembre, l’inquiétude du Comité d'entente sur l'avenir des MDPH.

Du 9 au 11 septembre, les députés ont examiné le projet de loi relatif à l'adaptation de la société au vieillissement.

Après trois jours de débats intenses suivis par l’APF et 690 amendements étudiés, les inquiétudes au sujet des Maisons départementales de l’autonomie (MDA) demeurent.

L’APF note toutefois une «  avancée » dans la prise en compte de la suppression des barrières d’âge concernant l’octroi d’un droit à compensation.

Si l’on peut souligner que toutes les questions que l’APF avait soulevées ont été débattues en séance, l’association regrette qu’elles n’aient pas fait l’objet de décisions.   

Source : Réflexe handicap