AIDANTS

  • Loi travail et aidants : gare aux possibles reculs !

    index.jpgDans un courrier adressé à Myriam El Khomri, Laurence Rossignol, Ségolène Neuville et Pascale Boistard, le Collectif inter associatif des aidants familiaux (CIAAF), dont l’APF fait partie, appelle les ministres à une grande vigilance sur certaines dispositions du projet de loi travail.

    En effet, certaines d’entre elles pourraient pénaliser les aidants familiaux :

    • La flexibilité du temps de travail introduite risque de complexifier l’accompagnement et l'aide à un proche.
    • Quant à l'inversion de la hiérarchie des normes, les négociations pouvant se conclure par des dispositions moins favorables auront un impact négatif sur les possibilités de congés, et le maintien dans l’emploi.

    Alors que la création du congé proche aidant était une réelle avancée, le CIAAF s’inquiète du possible recul que la loi travail pourrait entrainer.

    Pour lire le courrier, cliquez ici

     

    Source Réflexe Handicap

  • Rencontre thématique des Aidants familiaux

    La délégation du 77 organise :

    inscription obligatoire

    77.jpg

     

  • « Aider les aidants » : le dossier de Faire Face pour les proches d’une personne en perte d’autonomie

    aidants-v2.pngAujourd’hui, en France, plus de 8 millions de personnes s’occupent d’un proche dépendant (parent, enfant, conjoint) en raison d’un handicap ou de l’avancée en âge. Ces aidants, souvent démunis face à leurs droits, assurent de multiples tâches quotidiennes, au risque parfois de mettre leur propre santé en danger.

    C’est pourquoi, Faire Face, le bi-media pour mieux vivre le handicap moteur, publie dans son numéro de mars / avril 2016, un dossier exclusif consacré aux aidants familiaux. Pour ne pas laisser les proches d’une personne en perte d’autonomie seuls face à leurs obstacles et à leurs questions.

    Les aidants familiaux assurent aujourd’hui de multiples tâches quotidiennes : ménage, courses, soins, toilette, gestion administrative, accompagnement à la vie sociale, prise de rendez-vous… Un rythme souvent difficilement tenable pour ces personnes, avec le risque de négliger leur propre santé.

    Ainsi, des aides financières, à la couverture sociale, en passant par les mesures pour la retraite, le magazine Faire Face fait le point sur les ressources dont peuvent bénéficier les aidants.

    Comment concilier sa vie d’aidant et sa vie professionnelle ? Obtenir une allocation lorsqu’on s’occupe de son enfant handicapé ? S’organiser et se reposer ? Sans oublier de prendre soin de sa santé ou encore apprendre à faire la part des choses dans sa relation à l’autre ? Faire Face vous donne des clés pour vivre plus sereinement votre vie d’aidant.

    Couverture-Aider-les-aidants-Magazine-Faire-Face-mars-avril-2016-N°742.jpgPour se procurer ce dossier, rendez-vous sur: www.faire-face.fr !

    Dossier téléchargeable en vente au prix de 2,90 € 

    Numéro complet téléchargeable disponible à 5,70€ 

  • l'UDAF de l'Essonne vient de mettre en place un site plate-forme pour les Aidants

    Ce site est le fruit d'un engagement de l'UDAF de l'Essonne : celui de soutenir les solidarités familiales, d'aider toutes celles et tous ceux qui accompagnent un proche handicapé ou âgé en perte d'autonomie, en portant à leur connaissance ce que de nombreuses associations, services publics et acteurs de proximité font pour eux.

    Cliquez sur l'image pour accéder au site

    Afficher l'image d'origine

  • 6 Octobre, journée des Aidants Familiaux : Le CIAAF demande un congé indemnisé pour tous les aidants familiaux !

    Le 6 octobre a eu lieu la journée des Aidants Familiaux. Une initiative lancée par le gouvernement français il y a cinq ans, afin de saluer l’engagement des personnes aidant un proche, malade, en situation de handicap ou âgé dépendant. Une reconnaissance dont se félicite le Collectif Inter-Associatif des Aidants Familiaux qui toutefois  attend aujourd’hui une reconsidération du statut des Aidants Familiaux et notamment la création d’un congé de présence familiale ! 

    Sur les 8,3 millions d’aidants familiaux en France, 4 millions sont actuellement en activité et une grande majorité de ces aidants rencontre d’importantes difficultés à concilier vie familiale et vie professionnelle. Aider un proche peut avoir des conséquences importantes sur la carrière et peut notamment se solder par un renoncement à l’activité professionnelle faute de dispositifs adaptés (aménagement du temps de travail, congés...)

    Le Code du travail prévoit trois congés permettant de suspendre ou de réduire temporairement l’activité professionnelle afin de s’occuper d’un proche. Cependant ces dispositifs sont trop restrictifs, peu flexibles, faiblement voire pas du tout indemnisés, et ne répondent pas à la diversité des besoins des aidants familiaux. Qui plus est, ils créent des inégalités entre les aidants en fonction de l’origine de la dépendance et de l’âge de l’aidé ainsi que des liens de parenté.

    C’est pourquoi le CIAAF revendique la création d’un congé unique : le congé de présence familiale.

    Pour rendre moins difficile la vie des aidants, le CIAAF revendique un congé de présence familiale qui remplacerait les trois congés existants afin d’accompagner une personne dépendante quelle que soit la cause de la perte d’autonomie, de la situation de handicap, de la maladie et l’âge de la personne aidée.

    Ce congé comprendrait :

    • Une indemnité au moins équivalente à l’allocation journalière de présence parentale
    • Une durée de 3 ans fractionnable sur l’ensemble de la carrière
    • Un maintien des droits à la retraite sans condition de ressources

    Conclusion : pour le CIAAF, cette journée nationale doit non seulement être l’occasion de faire connaitre les réalités des aidants familiaux mais aussi de leur permettre de continuer à assurer ce rôle dans les meilleures conditions possibles. Le congé de présence familiale serait une étape en ce sens