14/10/2014

La Conférence nationale du handicap sur les rails

logoanime.gifL’APF va veiller à ce que l’engagement pris par François Hollande d’inscrire la compensation et les ressources à l’ordre du jour de la Conférence nationale du handicap soit tenu.

 

« Il est impératif que la compensation et les ressources soient abordés lors de la prochaine Conférence nationale du handicap (CNH). »

Patrice Tripoteau n’en démord pas.Pour le directeur général adjoint de l’association, ces deux sujets de préoccupations majeurs doivent enfin être pris à bras le corps par le gouvernement. Pour les adhérents de l’APF aussi. Ils ont adopté, fin juin, lors de l’assemblée générale d’Amiens, une motion demandant que la CNH « prenne en compte nos demandes oubliées », dont la création d’un revenu d’existence et le financement intégral de tous les moyens de compensation.


Forums régionaux préparatoires :
Le président de la République s’y est d’ailleurs engagé. Lors de son entretien avec les porte-parole du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), début juillet, il a accepté d’ajouter le thème de la compensation et des ressources à l’ordre du jour de la CNH.

Seuls 4 sujets y figuraient initialement :

la jeunesse,

l’emploi,

l’accessibilité et

l’accès aux soins/accompagnement médico-social.

« En tant que membre du comité d’organisation de cette conférence, nous veillerons au respect de cet engagement, déclare l'APF. Nous rappellerons nos revendications, directement et via le CNCPH. » Des forums préparatoires seront organisés en régions : un pour chacun des thèmes retenus. La conférence devrait ensuite se tenir d’ici la fin de l’année.

Commentaires

Bonjour,
Je rejoins les arguments de Mr TRIPOTEAU sur l'engagement pris par
Mr HOLLANDE d'inscrire les ressources et la compensation à la conférence du handicap 2014 et surtout faire VALIDER le revenu d'existence sans tenir compte des conditions de ressource du conjoint.
En effet, étant moi-même proche de la retraite, je perçois depuis 12 ans une misère de 320 euros sous forme d'invalidité 2ème catégorie. Faudrait que le revenu d'existence me soit attribué immédiatement et ensuite me soit versé également sur ma retraite future à titre de perte de pouvoir d'achat pour compenser le refus de m'attribuer l'AAH ; le seuil de pauvreté étant de 983 euros, j'en suis très loin.
Mr HOLLANDE a le devoir de satisfaire cette revendication légitime sur ce dossier qui n'a que trop duré. Je serai attentif sur le résultat de la conférence du 11 décembre prochain.

Les handicapés et maladies invalidantes ne peuvent rester dans l'indifférence politique.

Prière de transmettre en urgence une copie de mon message à Mr HOLLANDE à l'Elysée.

salutations

Contact tél : 09 75 22 60 06

Écrit par : ATLAN Yves | 26/11/2014

Les commentaires sont fermés.