Association My human kit

À 18 ans, il a été amputé d'une main. Alors Nicolas s'est lancé un défi : fabriquer sa propre main bionique. Aujourd'hui avec son association My human kit, il se bat pour la rendre accessible au plus grand nombre.

Source Brut

 

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel