Pour beaucoup de personnes handicapées, le confinement c'est toute l'année

Si le confinement a imposé des conditions de vie inhabituelles, celles-ci sont familières à de nombreuses personnes en situation de handicap, privées de liberté de se déplacer 365 jours/an.

3690353177.png

 

 

 

 

 

 

 

“Maintenant, vous savez.” : une campagne pour sensibiliser

 

Presque deux mois de confinement lié au Covid-19, dans des logements parfois mal adaptés. Peu de liberté d’aller et venir, pas de vie sociale. Le déconfinement n’a pas marqué la fin de ces conditions de vie pour nombre de personnes en situation de handicap. Parce qu’elles y sont confrontées au quotidien, APF France handicap  interpelle le grand public dans sa nouvelle campagne intitulée “Maintenant, vous savez”.

Un homme observe la rue à la fenêtre de son appartement, tandis qu’une voix off déclare : « Maintenant, vous savez. Vous savez ce que ça fait de ne pas pouvoir aller où vous voulez. » Et quand il la referme, un travelling montre son fauteuil roulant.

Ne pas sortir de chez soi sauf pour le strict nécessaire : les courses alimentaires. Se retrouver dans l’impossibilité de se déplacer. Garder les enfants à la maison parce l’école ne peut les accueillir. Travailler dans des conditions compliquées ou ne plus pouvoir le faire. Les Français.e.s ont vécu 56 jours de confinement pour cause de coronavirus.

“Maintenant, vous savez.” : une campagne pour sensibiliser

Mais pour certain.e.s, cela n’a pas changé grand-chose. En effet, ces conditions de vie inhabituelles n’ont rien d’inédit pour de nombreuses personnes en situation de handicap. Ce sont les leurs toute l’année.

 

Source Faire Face

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.

Optionnel