- Page 2

  • Vous souvenez vous du rapport de Pascal Jacob (avril 2013) ?

    6a00d83452026c69e20192aaf5d900970d.jpg.pngFruit d’un travail de près d’un an, qui a mobilisé l’ensemble des acteurs concernés (professionnels de santé, associations, administrations, collectivités territoriales…), ce rapport fait des propositions innovantes et concrètes, issues des bonnes pratiques mises en œuvre sur le terrain.

     

    Qu’est ce qui a changé depuis ? Nous attendons vos commentaires sur le blog des Parents en situation de handicap :

    http://interparents.blogs.apf.asso.fr/archive/2014/09/30/a-propos-du-rapport-jacob-73673.html

     

  • Inscrivez-vous dès à présent aux Journées Nationales des Parents 2014

    203039093.gifLes inscriptions pour les Journées Nationales des Parents d’enfants en situation de handicap (JNP) sont maintenant ouvertes.

    Ces journées se dérouleront les 28, 29 et 30 novembre 2014 à Lyon - Bron sur le thème
    choisi par les parents lors des dernières JNP :

    « Parents d’enfants en situation de handicap et alors ? »

    Ce thème sera décliné autour de 4 axes :

    1. la vie familiale,
    2. la vie de couple,
    3. la vie sociale,
    4. enfin la vie professionnelle.

    La participation financière pour ces 3 jours est de :

    50€ par personne

    70€ pour un couple (20 € sans hébergement).

    Les inscriptions sont à retourner avant le 27 octobre 2014 à :


    APF DDA-PI
    Christine Plazanet
    17 Boulevard Auguste Blanqui
    75013 Paris

     

    Téléchargez le le programme ICI

    Téléchargez le bulletin d'inscription ICI


    Pour toute question concernant ces journées, n’hésitez pas à joindre Christine Plazanet au
    01.40.78.69.75 ou par mail christine.plazanet@apf.asso.fr ou gn.parents@apf.asso.fr

  • La Conférence nationale du handicap sur les rails

    logoanime.gifL’APF va veiller à ce que l’engagement pris par François Hollande d’inscrire la compensation et les ressources à l’ordre du jour de la Conférence nationale du handicap soit tenu.

     

    « Il est impératif que la compensation et les ressources soient abordés lors de la prochaine Conférence nationale du handicap (CNH). »

    Patrice Tripoteau n’en démord pas.Pour le directeur général adjoint de l’association, ces deux sujets de préoccupations majeurs doivent enfin être pris à bras le corps par le gouvernement. Pour les adhérents de l’APF aussi. Ils ont adopté, fin juin, lors de l’assemblée générale d’Amiens, une motion demandant que la CNH « prenne en compte nos demandes oubliées », dont la création d’un revenu d’existence et le financement intégral de tous les moyens de compensation.


    Forums régionaux préparatoires :
    Le président de la République s’y est d’ailleurs engagé. Lors de son entretien avec les porte-parole du Conseil national consultatif des personnes handicapées (CNCPH), début juillet, il a accepté d’ajouter le thème de la compensation et des ressources à l’ordre du jour de la CNH.

    Seuls 4 sujets y figuraient initialement :

    la jeunesse,

    l’emploi,

    l’accessibilité et

    l’accès aux soins/accompagnement médico-social.

    « En tant que membre du comité d’organisation de cette conférence, nous veillerons au respect de cet engagement, déclare l'APF. Nous rappellerons nos revendications, directement et via le CNCPH. » Des forums préparatoires seront organisés en régions : un pour chacun des thèmes retenus. La conférence devrait ensuite se tenir d’ici la fin de l’année.

  • Une loi vieillissement mal calibrée

    mdph.jpgL’APF s’inquiète du devenir des MDPH. Le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement laisse présager leur transformation en maisons de l’autonomie.


    Pour leur rentrée, les députés ont dû plancher sur le projet de loi d’adaptation de la société au vieillissement. Le texte, adopté en première lecture le 17 septembre par l’Assemblée nationale, ne prend malheureusement pas en compte les besoins spécifiques des personnes handicapées vieillissantes.

    De plus, un amendement du gouvernement rend possible la transformation des Maisons départementales des personnes handicapées (MDPH) en Maisons de l’autonomie (MDA), regroupant personnes âgées et personnes handicapées.

    Pourtant, les réglementations et les dispositifs sont très différents, d’une population à l’autre :APA pour les premières. PCH pour les secondes, etc.


    Des amendements proposés par l’APF :


    L’APF a donc publié un communiqué pour faire part de ses inquiétudes quant à leur devenir : « Comment les MDPH, déjà en grande difficulté, pourront-elles absorber de nouvelles missions ? (…) S’oriente-t-on vers un système qui sacrifie les uns pour mettre en place des dispositifs pour les autres ? Au risque de proposer des dispositifs d’accès aux droits au rabais ? »


    L’APF a également préparé une série d’amendements. Elle demande à ce que soit mis en œuvre le droit à compensation universelle sans barrières d’âge, prévu par la loi de 2005 ;

    propose de réaffirmer le statut actuel – groupement d’intérêt public (GIP) – des MDPH et d’améliorer leur fonctionnement ; ou bien encore réclame la suppression de la barrière d’âge de 75 ans pour les personnes en situation de handicap éligibles à la PCH avant 60 ans mais qui ne font valoir leur droit qu’après leur 75e anniversaire.

  • Infographie sur le handicap en France

     lien vers la page source de celle-ci : http://www.seton.fr/infographie-handicap-france.html

    infographie-handicap.jpg