formation

  • Aide à domicile : 18 pistes pour améliorer la formation des intervenants

    rapport final Handéo.jpgComment améliorer la formation des intervenants à domicile auprès des personnes en situation de handicap ? Handéo, une enseigne nationale de services à la personne pour toutes les situations de handicap, et l’association Handidactique-I=MC² donnent des pistes dans le rapport qu’elles ont rendu public le 21 février.

    L’enjeu est d’importance : selon la Drees , 330 000 adultes vivant à domicile bénéficient d’une aide humaine assurée par un professionnel, en raison d’un problème de santé ou d’un handicap. Or, 62 % des intervenants n’ont aucune qualification en lien avec l’emploi qu’ils occupent, à temps partiel pour 70 % d’entre eux.

    Le comité national de réflexion Handéo/Handidactique, qui regroupe 31 représentants de personnes en situation de handicap, professionnels, universitaires, etc., a formulé 18 préconisations basées, entre autres, sur des enquêtes de terrain et des expérimentations. Il propose bien évidemment d’améliorer la connaissance du handicap dans le milieu particulier qu’est le domicile, de mettre en place une pédagogie adaptée (privilégier des formes pédagogiques actives et pratiques...) et de sortir l’intervenant de son isolement (en développant la formation de coordinateurs…). A souligner : le comité recommande une plus grande implication des personnes handicapées : dans la formation en tant qu’experts ; dans l’amélioration continue de la qualité des prestations, etc.

    Le rapport suggère également d’améliorer l’image des métiers de l’aide
    . Ce qui passe par des politiques volontaristes d’amélioration de la qualification des salariés, une simplification de la carte des diplômes, trop nombreux, mais aussi par la revalorisation salariale des intervenants, qui sont pour 45 % d’entre eux rémunérés au Smic.

    Vu sur le blog Faire Face.

  • Refondation de l’école : ce que le gouvernement prévoit pour les élèves handicapés

    Refondation de l'école.jpgC’est une petite phrase qui détonne dans le dossier de presse de présentation du projet de loi pour la refondation de l’école qui a été présenté, ce 23 janvier, en Conseil des ministres. Une petite phrase qui concerne les auxiliaires de vie scolaire (AVS) : « Il convient d’améliorer la formation de ces personnels d’accompagnement en lien avec les conseils généraux. » Une proposition surprenante alors même que le groupe de travail sur la professionnalisation de l’accompagnement des enfants en situation de handicap n’a pas encore planché sur cette question.

    Ses conclusions devraient être rendues en mars, a d’ailleurs rappelé, mardi 22 janvier, la ministre déléguée aux personnes handicapées, Marie-Arlette Carlotti, lors de ses vœux à la presse et aux forces vives. Est-ce l’amorce d’un nouveau transfert de compétences aux départements, qui viendrait s’ajouter aux autres -établissements et services d’aide par le travail et Maisons départementales des personnes handicapées- envisagé par le gouvernement dans le cadre de l’acte III de la décentralisation ?

    Le reste des propositions est plus convenu. En cinq ans, 6 000 postes d’agents administratifs, de techniciens, de personnels de santé et d’AVS seront créés. Et « face à l’augmentation rapide et continue des demandes et des prescriptions [d’AVS], il convient de mettre en place une approche plus qualitative », précise le dossier de presse, comme cela a déjà commencé à être mis en oeuvre. Quant à la formation initiale des enseignants, qui « sera rétablie et repensée », elle les préparera « à toutes les dimensions de leur métier », y compris « l’accompagnement du handicap ».

    Vu sur le blog Faire Face.

  • Plus de 3300 personnes privées de formation faute de moyens accordés par les pouvoirs publics

    logo+signWeb.jpgL’APF, l’APAJH, l’UNAPEI et la FNATH joignent leur voix pour dénoncer l’abandon de 3334 parcours de formation destinés aux demandeurs d’emploi en situation de handicap, en raison d’un blocage des moyens de fonctionnement du Fonds pour l'insertion des personnes handicapées dans la fonction publique (FIPHFP) par les tutelles.

    Alors que la situation de l’emploi des personnes en situation de handicap connait actuellement une forte dégradation (14,7% d’augmentation du taux du chômage en 2011[1]) et quelques semaines après la conférence sociale, cette décision sonne comme un recul inacceptable pour l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap.

    Ainsi, l’APF, l’APAJH, l’UNAPEI et la FNATH demandent aux tutelles d’accorder les crédits suffisants au FIPHFP afin que ce dernier puisse assurer ses missions et permettre, dans les meilleurs délais, la mise en place de ces 3334 parcours de formation !

    Pour lire le communiqué complet, cliquez ici.

    Vu sur le blog politique de l’APF

  • Formation des bénévoles

    P1020397 [1600x1200].JPGL'accueil des bénévoles est une priorité pour la délégation. Des réunions de premier accueil et des réunions mensuelles sont organisées pour la quarantaine de bénévoles qui nous ont rejoint à la délégation de l'Essonne.

    La formation de ces derniers est également essentielle : ils reçoivent lors de la réunion de premier accueil une information générale sur l'APF.
    Nous avons débuté un cycle de formation aux "premiers secours" qui est assuré par Gilles, bénévole de la délégation, mais aussi formateur premiers secours. Un immense merci à lui !! Le première formation s'est déroulée les 26 et 27 novembre dernier, d'autres vont suivre.
    D'autres formations vont également être mises en place en 2012 destinées à appréhender les formes de handicap, la relation avec les personnes handicapées et les gestes techniques. Pour ces formations, nous privilégions l'intervention de professionnels travaillant à l'APF sur le département pour un travail en réseau encore plus important.

    Vous trouverez ci-dessous des témoignages de bénévoles ayant participé à la formation "premiers secours" et vous pouvez retrouver les photos en cliquant ici.

    Equipe très sympa, Informations Intéressantes, Et formateur au top!!
    Vraiment de mon point de vue cette journée 1/2 a été très instructive et même si je n'espère pas à avoir a les appliquer, nous avons acquis de bonnes bases pour ces gestes utiles. Formation ludique et vivante.
    Encore merci a Gilles et a l'APF !!

    Isabelle

    J'ai adoré, groupe très sympa, instructeur au top. Il a vraiment une grande non pas pédagogie mais andragogie (c'est lui qui nous a appris ca). J'ai appris beaucoup de choses très intéressantes dans la bonne humeur.
    Merci !
    Martine

    Ce fut une formation passionnante dirigé par un formateur extra qui a su jongler avec l'humour et le sérieux et beaucoup de cas concrets.... une bonne méthode pour que l'on retienne ce qui est important, et c'est bien le but pour que l'on puisse prétendre sauver des gens, même si comme Isabelle j'espère ne pas avoir à l'appliquer.
    Je pense que nous avons grâce aux compétences de Gilles les bases nécessaires qui nous permettrons d'avoir les gestes utiles aux bons moments.
    Merci beaucoup à Gilles et à l'APF

    Anna

    Nous tenons également à témoigner du plaisir que nous avons eu de suivre cette formation.
    Il est à souligner la compétence, la pédagogie, la gentillesse et la générosité entre autres des nombreuses qualités dont a fait preuve notre super formateur Gilles.
    Notre participation nous a également permis de faire de très belles rencontres ainsi que de mieux connaître des bénévoles que nous aurons la grande joie de retrouver de nouveau.
    Merci donc à l'Apf et à Gilles pour cette formation qui nous a rendus plus responsables et plus capables face à des situations de vie que, nous l'espérons, nous n'aurons jamais à affronter.
    A bientôt !!

    Isabelle et Alexis

    Je pense que l’on a tous reçu une bonne formation avec GILLES (un grand merci à toi).
    Personnellement, j’ai faits de nouvelles rencontres parmi les membres de l’association, bonne cohésion du groupe et bonne ambiance, une formation très enrichissante et profitable pour chacun d’entre nous avec un formateur stimulant qui va à l’essentiel.
    MERCI à L’APF

    Grégory

    Un grand merci à vous toutes et tous, pour votre fabuleuse participation. Cordialement.
    Gilles

  • Sensibilisation des commerçants à l'accessibilité le 3 octobre dernier

    logo-cci-essonne.jpgL’APF en partenariat avec la CCI (Chambre de Commerce et d'Industrie) de l'Essonne et la DDT (Direction Départementale du Travail), a réalisé une formation pour informer les commerçants sur les obligations réglementaires en matière d’accessibilité, afin de se mettre en conformité avec la loi Handicap d'ici le 1er janvier 2015.

    Cette formation avait pour but d’accompagner, de sensibiliser les commerçants dans les nécessaires aménagements de leurs établissements.

    Cette formation s’est suivie d'une mise en situation, à l'aide d'un parcours fauteuil, afin de prendre en compte les difficultés que traversent au quotidien les personnes en situation de handicap.