• Handicap et emploi, le vote "en douce" du Parlement ! "Travaillez moins pour gagner moins, et exonérez les entreprises de leurs obligations !"

    1696478985.jpgCommuniqué de l'APF

    Comment faire plaisir aux employeurs qui ne remplissent pas leur quota d'embauche de 6% de personnes en situation de handicap et, de ce fait, doivent payer des contributions à l'AGEFIPH ou au FIPHFP ?
    En faisant passer une disposition sur ce sujet dans un projet de loi sans rapport aucun – le projet de loi sur le RSA -, "en douce" donc, et en procédure d'urgence donc non modifiable en 2nde lecture ! Créant ainsi une nouvelle catégorie de travailleurs pauvres : les salariés handicapés à temps partiel...


    C'est ce qui s'est passé fin septembre lorsqu'un amendement modifiant de façon significative un article du code du travail a été adopté, "en douce" et "en urgence", dans un projet de loi ne concernant pas le sujet !

    Le contenu ? "Pour encourager l'embauche de travailleurs handicapés à temps partiel, le handicap nécessitant très souvent le recours à ce type de recrutement, le travail à temps partiel (article L. 3123-14 du code du travail) sera assimilé à un travail à temps plein."

    Cette disposition va faire remonter mathématiquement mais artificiellement, le taux d'emploi des personnes en situation de handicap. Et elle va à l'encontre de l'esprit de la loi "handicap" du 11 février 2005. Les entreprises pourront ainsi atteindre leur quota d'embauche par le biais d'emploi à temps partiel, sachant en outre que dans ce nouvel article de loi, la notion de temps partiel n'est pas définie ni limitée !

    Les effets de cet amendement, liés à la réforme annoncée de l'allocation adulte handicapé (AAH) par Valérie Létard dans son dossier de presse du 26 septembre qui renforce et valorise l'accès ou le retour à l'emploi à temps partiel pour les personnes en situation de handicap bénéficiaires de l'AAH, vont installer une nouvelle catégorie de travailleurs pauvres !

    Pour l'APF, cet amendement est inacceptable et le procédé honteux !
    Gouvernement et Parlement remettent ainsi en cause leurs grandes déclarations sur la priorité de l'accès à l'emploi des personnes en situation de handicap, et sur le travail comme moyen d'améliorer le pouvoir d'achat ! Finalement le discours tenu aux personnes en situation de handicap se résume à : "Travaillez moins, pour gagner moins et exonérez les entreprises de leurs obligations !"

    Seul recours aujourd'hui : alerter la commission mixte paritaire qui se réunit mardi prochain 4 novembre pour examiner les articles problématiques du projet de loi...

    Le 30 octobre 2008

  • Loi de finances 2009 sous surveillance !

    1696478985.jpgEn ces temps de crise et alors que le Parlement engage l’examen de la loi de finances pour 2009, l’APF réagit auprès des ministres concernés et des parlementaires, en les alertant sur certaines dispositions inacceptables, notamment :
    - l’examen systématique de la reconnaissance de travailleurs handicapés lors des demandes d’attribution ou de renouvellement d’AAH ;
    - le désengagement de l’Etat sur la formation professionnelle en transférant une charge supplémentaire de 50 millions d’euros vers l’AGEFIPH ;
    - la suppression de la participation de l’Etat au fonds départemental de compensation par l’Etat.

    L’occasion de rappeler également la revendication essentielle de la création d’un revenu d’existence à la hauteur du SMIC brut pour les personnes ne pouvant pas ou plus travailler pour des raisons de handicap, de maladie et sans prendre en compte les revenus du conjoint.

    Télécharger le détail des réflexions et propositions de l’APF : Analyses et propositions APF Loi de finances 2009.pdf

    Un article paru sur Reflexe-Handicap.org.

  • Moi la SEP, j’la vois comme ça !

    Vidéastes amateurs et professionnels, participez au jeu concours pour la prochaine campagne de lutte contre la sclérose en plaques du 24 octobre 2008 au 16 janvier 2009, en réalisant le nouveau spot de l’UNISEP !

    2068471298.jpg


    NON, la sclérose en plaques n’est pas une maladie héréditaire.
    NON, la SEP n’est pas une maladie contagieuse
    OUI, la SEP est une maladie neurologique
    OUI, la sclérose en plaques est une maladie neurologique invalidante.

    Après les accidents de la route, la SEP est la 1ère cause de handicap chez les jeunes adultes.

    Contribuez à faire évoluer les idées reçues sur la SEP en proposant le prochain spot de l’UNISEP d’une durée de 30 secondes à 1 minute.

    Pour participer, cliquez ici.



    Qui sont les acteurs de l’UNISEP ?

    En France et dans le monde, il existe de nombreuses associations qui participent au combat contre la Sclérose en Plaques.

    En France, les associations les plus importantes reconnues d’utilité publique sont :
    * L’APF (Association des Paralysés de France)
    * L’ARSEP (Association pour la Recherche sur la Sclérose en Plaques)
    * La NAFSEP (Nouvelle Association Française des Sclérosés en Plaques)

    Elles mènent de concert leur combat contre la Sclérose en Plaques, préparent des actions communes, tout en gardant chacune leur spécificité dans un souci de complémentarité.

    Ces associations ont été rejointes, au fil des mois, par d’autres associations qui sont, elles aussi, convaincues que pour lutter efficacement contre la Sclérose en Plaques, informer sur cette terrible maladie et collecter des fonds, il est indispensable qu’une seule et forte voix résonne, voix de tous et de toutes : chercheurs, médecins, patients et familles, impliqués dans ce combat.

    C’est pourquoi a été créée l’UNISEP .

  • Forum pour l'emploi des personnes handicapées à Evry le 30 octobre

    Dans le cadre de la 12ème semaine pour l’emploi des personnes handicapées, L’ADAPT organise mercredi 30 octobre, en partenariat avec la Mairie d’Evry, les CRP de l’UGECAM Ile de France (Beauvoir et Coubert), le CRP Jean Moulin, l’ERP Maleterre, le centre Suzanne Masson, le PDITH 91, Emploi H 91, le Medef Essonne et l’Anpe, un forum pour l’emploi des personnes handicapées.

    1441974219.jpgIl se déroulera de 10h00 à 17h30, dans la salle du conseil et des mariages de l’hôtel de ville, à Evry.

    Entrée libre

    Renseignements : Alain MERIEL 01 60 79 88 82

    Adresse mail : ceresdoc.evry@ladapt.net

    Le flyer à télécharger : flyer forum-1.pdf

  • Le Mystérieux Mystère de QSS91

    Un drôle de nom pour un film ... et un singulier personnage que Pascal Dinot, l'auteur du scénario de ce court métrage.

    253956565.gifPour le découvrir, allez faire un tour sur son blog ... C'est décapant !
    Il est aussi l'auteur d'un livre "Confiture de Hamster" !! ça vous donne une idée de l'univers du bonhomme ...

    Il recherche des personnes en fauteuil pour jouer dans son film. Si vous êtes intéressés, contactez-nous au 01.60.78.06.63 (demandez Audrey) ou audrey.dangereux@apf91.org.

    Son projet :

    « Le mystérieux mystère de QSS91 » est un mélange de plusieurs histoires, à la manière d'un « Sous le soleil » ou d'un « Plus belle la vie », en dressant un tableau humoristique, déroutant, totalement absurde et anachronique de la ville de Quincy-Sous-Sénart, dans l'Essonne (91). Ce court métrage, sous forme de pilote, pose les bases d'un ensemble d'événement concernant la ville et ses habitants, et de toutes les interactions quelles qu'elles soient : politiques, économiques, culturelles, sentimentales, amoureuses, sexuelles, etc.

    Le fil général de l'histoire tourne autour de l'énigmatique meurtre d'une jeune femme, rouage de sombres secrets que certains ne veulent pas voir expliqués, et d'un détective privé, chargé d'élucider cette affaire. Sur ce fil général, viendra se greffer au fur et à mesure d'autres personnages plus singuliers les uns que les autres. De cette base, le spectateur sera plongé dans un monde sans garde-fou, et sans aucun moyen de se raccrocher à une réalité tangible.

    Ce court métrage ne sera nullement et en aucun cas un documentaire sur les personnes souffrant d'un handicap, car si c'était le cas, le scénario n'aurait aucun intérêt. Par contre créer des personnages, leur donner un véritable but dans l'histoire, utiliser leur handicap pour le besoin du scénario, permettra au spectateur d'aborder objectivement un personnage par son jeu.

    L'idée première est de casser férocement les préjugés sur les différences quelles qu'elles soient, culturelles, couleur de peau, handicap, paralysés, TOC, etc. Je ne me pose aucune limite, quitte à froisser certains esprits étriqués ou à provoquer des crises de bruxisme… Et puis la difficulté, car il en faut pour que cela soit un vrai challenge, c'est de trouver des personnes handicapés acteur, et les révélés comme acteur, et non comme handicapés. Je ne veux pas d'imitateur de handicap, je veux des invalides qui veulent jouer, mais surtout qui doivent avoir la conscience du jeu d'acteur, même si, ceux-ci ne peuvent s'exprimer correctement. Pour cela, je vais opposer à l'écran, une « anormalité anodine » à une « normalité grossière ». Le principe est simple : Noyer le spectateur sous un flot continue de relations inattendues et insupportable en terme de « normalité » et de « compréhension logique », pour faire passer les personnes à handicap, comme formidablement normales.


    Les acteurs :

    4 personnes invalides circulant obligatoirement en fauteuil roulant électrique. Les acteurs choisiront leur prénom de scène.

    - Le Nerveux (rôle principal) - Sans problème d'élocution, pouvant bouger les bras et les mains. Excessivement démonstratif, nerveux, cachant difficilement un caractère mégalomaniaque. Directif avec ses proches.

    - Le réservé - Sans problème d'élocution, pouvant bouger les bras et les mains. Réservé, pas sûr de lui, mettant toujours en doute les paroles du « Nerveux ». Résigné, il suit le mouvement sans proposition

    - Ze Brain - Avec problème d'élocution lourd. C'est le cerveau de l'équipe, le stratège, appelé amicalement par ces potes « Chewbacca » à cause de ses efforts pour parler qui ressemblent plus à des grognements de la créature de la Guerre des Etoiles. Ce rôle est d'autant plus compliqué car l'acteur ne devra pas faire d'effort pour se faire comprendre en terme de parole, mais juste donner juste les intonations de type négation, affirmation, interrogation, etc.

    - Keyboard - Sans parole. L'acteur ne devra faire passer son jeu que par ses yeux, et par un petit tableau qu'il tiendra. Son personnage supportera une grande partie de mystère et devra développer un jeu inquiétant.

    Le casting complet est ici.

    Pascal Dinot recherche surtout des personnes motivées pour jouer ... Même si vous ne correspondez pas exactement au casting mais que son univers vous plait et que vous êtes très motivé, alors lancez-vous !!

    Contactez-nous : 01.60.78.06.63 (Audrey) ou audrey.dangereux@apf91.org